Qu’est-ce que les crypto-monnaies et comment affectent-elles la blockchain ?

Cryptomonnaies & Blockchain

Au début il y avait le Bitcoin. Au fil du temps, des milliers d’autres cryptomonnaies ont vu le jour. Les cryptos sont étroitement liées à la Blockchain, car c’est de cette technologie qu’elles sont issues.

Les crypto-monnaies aujourd’hui : que sont-elles et combien valent-elles ?

Les crypto-monnaies sont des monnaies numériques décentralisées qui utilisent des techniques cryptographiques pour assurer la sécurité des échanges entre utilisateurs.

Contrairement aux monnaies traditionnelles, il n’y a pas d’entités centrales qui servent d’intermédiaires aux transactions, et les règles qui régissent les échanges sont écrites dans des logiciels open-source vérifiables publiquement.

Il existe aujourd’hui plus de mille crypto-monnaies différentes, et parmi elles, le Bitcoin est le plus important en termes de capitalisation, suivi de l’Ether, la crypto-monnaie utilisée par Ethereum, et le Tether (USDT), une stablecoin.

Il faut toutefois garder à l’esprit un moment historique. 2017 a étél’année où une véritable fièvre du bitcoin et des crypto-monnaies s’est déclarée, le marché mondial atteignant son apogée en termes de capitalisation, valant jusqu’à 800 milliards de dollars début 2018, enregistrant une croissance de 4000 % de plus que l’année précédente.

En août 2018, cependant, après presque un an, le marché s’est effondré, perdant plus de 70 % de sa valeur maximale. L’année 2018 a été marquée par un effondrement imparable en termes de capitalisation. La communauté blockchain a inventé un nouveau terme pour définir ce moment : « crypto winter ».

En 2021, le BTC a attein un nouveau sommet historique, avant de rechuter assez bas en 2022.

Les crypto-monnaies : entre forces et faiblesses

Mais pourquoi parle-t-on tant des crypto-monnaies et de la blockchain ? Ce n’est pas seulement une question de marché et de capitalisation. En fait, les crypto-monnaies possèdent de véritables super-pouvoirs par rapport aux systèmes de paiement traditionnels.

Il s’agit notamment de :

  • Désintermédiation
  • Programmabilité de la monnaie
  • Possibilité d’effectuer des transactions en puisant dans plusieurs sources de liquidités et en envoyant le paiement à différents destinataire
  • Traçabilité et vérification de toutes les transactions par tous les participants au réseau

Des innovations importantes dont découle un énorme potentiel, mais aussi certains aspects critiques. Les faiblesses des crypto-monnaies sont en effet évidentes : forte volatilité, difficulté d’acquisition, absence de régulation, politique monétaire limitée. C’est ici, dans l’équilibre des forces et des faiblesses des crypto-monnaies, que se joue tout le jeu de la blockchain.

Les crypto-monnaies les plus importantes

Comme mentionné précédemment, le monde des crypto-monnaies a littéralement explosé, et il en existe aujourd’hui plus de mille. Cependant, une grande partie du marché est entre les mains des trois premiers : Bitcoin, Ethereum et Tether. Examinons-les en détail :

  • Bitcoin (BTC) : Il s’agit de la première crypto-monnaie, publiée sous forme de logiciel open-source en 2009, qui utilise un nouveau type de registre distribué connu sous le nom de blockchain. Le protocole Bitcoin permet aux utilisateurs d’effectuer des transactions peer-to-peer (de pair à pair) en utilisant une monnaie numérique, évitant ainsi le problème de la double dépense. Aucune autorité centrale ne vérifie les transactions et la légitimité des transactions est déterminée par le réseau décentralisé lui-même.
  • Ether (ETH) : Il s’agit d’une plateforme open source basée sur la technologie blockchain qui permet aux développeurs de créer et de développer des applications décentralisées. Le protocole s’appuie sur une machine virtuelle décentralisée appelée Ethereum Virtual Machine (EVM), qui utilise un réseau mondial de nœuds publics et une crypto-monnaie appelée Ether. Ethereum est également utilisé comme protocole de smart contract (contrat intelligent).
  • Tether (USDT) : USDT est une stablecoin, c’est-à-dire une cryptomonnaie qui se base sur le cours d’une monnaie fiduciaire. Elle se base ici sur l’USD (le dollar américain), et suit donc ses évolutions en temps réel. La croissance de l’USDT s’explique par une période de doute autour des cryptos, où les investisseurs préfèrent mettre leurs actifs dans des stablecoins plutôt que dans des cryptomonnaies volatiles en attendant d’y voir plus clair.